Gouvernance de l'expérience client  digitale
Gouvernance de l'expérience client  digitale
the actual customer experience
the actual customer experience

Gouvernance de l'expérience client digitale

Pour être performant, le schéma directeur préconisé par CXPower pour la stratégie et le management de l'expérience client digitale doit être mis en place en priorité par des ressources dédiées, humaines et logicielles, internes et externes.


Le choix de ces ressources évite toute sorte d'amalgame, d'ambiguïté, de compromis qui pénalisent si souvent les actions nécessaires à l'amélioration de la qualité de l'expérience client.


Il est donc fondamental que chaque expertise soit à sa place et que s'agissant de l'expérience client, les intervenants en charge de son évaluation ne soient en aucun cas juge et partie.

Par expérience CXPower sait qu'il n'y a pas d'autres moyens pour prendre en compte l'expérience client digitale avec rigueur, exigence, exhaustivité et impartialité.

Concernant les logiciels, le fait d'intégrer la gestion de la qualité de l'expérience client digitale à une solution globale de gestion de projet diminue forcément sa valeur stratégique et opérationnelle.

C'est pour cette raison que CXPower à créé un logiciel spécifique, LaJauge qui permet une gestion permanente et précise des résultats d'évaluations itératives de l'expérience client digitale.

 

CXPower a souvent constaté qu'avec un mode de gestion global, les décisions opérationnelles concernant la création, l'évolution, l'optimisation ou la correction d'une interface se prennent la plupart du temps au détriment de la qualité de l'expérience digitale vécue par le client.

 

Pour arrêter de subir les effets négatifs d'un mode de gouvernance qui n'intègre pas de ressources spécifiques, CXPower propose CXPack une solution adaptée aux enjeux majeurs de la stratégie et du management de l'expérience client digitale.

CX News !

Sélection d'articles 
sur l'expérience client

Partir de l’expérience client aide à sortir des silos
 

Les organisations en silos ont permis de formidables gains de productivité, mais elles touchent maintenant leurs limites. Elles rendent difficiles les projets transverses, elles limitent l’agilité des entreprises et freinent l’exploitation des Big Data qui ne connaissent pas les frontières des organigrammes !

 

Comment sortir de ces structures bien ancrées dans nos organisations et dans nos habitudes ? Un des leviers consiste à mettre réellement le consommateur au cœur des processus.

diateino.com 31 mars 2017