Qualité de l'expérience client
Qualité de l'expérience client
Optimized digital customer experience
Optimized digital customer experience

Bénéficiez d'un ROI attractif

La qualité de l’expérience vécue par vos clients impacte positivement les principaux indicateurs clés de performance de votre entreprise.

 

Comme le démontre l'étude réalisée pour le compte d'Oracle dans sept pays européens,
une expérience client positive offre de nombreux leviers de croissance du chiffre d'affaires :

 

  • 81 % sont prêts à payer plus pour bénéficier d’une meilleure expérience client

    Près de la moitié des sondés (44%) seraient prêts à accepter un surcoût de plus de 5%

     
  • Les personnes interrogées ont identifié les principales modifications de l'expérience client qui pourraient les inciter à dépenser plus auprès d'une entreprise :
    40 % privilégie une amélioration globale de l'expérience client,
    35 % souhaiterait se voir offrir la possibilité de poser facilement des questions et d'accéder aux informations avant l'achat,
    32 % voudrait que soit mise en
    œuvre une politique de retour simplifiée
    21 % plébiscitent une amélioration de l'ergonomie générale du site et de ses fonctions de recherche

     
  • 82 % des personnes interrogées expliquent que les expériences actuelles nécessitent trop d'efforts.
    Les entreprises qui souhaitent bénéficier du surcroît de chiffre d'affaires que peut apporter une bonne expérience client doivent donc s'efforcer de simplifier au maximum les interactions avec leurs clients.

Extraits de l'étude publiée par Oracle (Janvier 2013)

CX News !

Sélection d'articles 
sur l'expérience client

B2B : l'expérience client passe par la connaissance client
 

Si le B2C a fait de grands progrès en matière d’expérience client, les entreprises B2B semblent à la traîne. Pourquoi l’expérience client est aussi l’affaire du B2B ?

relationclientmag.fr 10 octobre 2017

Digitalisation de l’expérience client : le nouvel enjeu des fournisseurs d’énergie

 

Les grands énergéticiens français ont entamé leur transformation digitale, mais ils ne sont qu’au milieu du gué et n’ont pas intérêt à y rester, sous peine de se voir concurrencer par de nouveaux entrants plus proches des attentes de consommateurs toujours plus exigeants sur ce sujet.

latribune.fr 30septembre2017